Sodomie : Qu’y trouvent les hommes ?

Sans titre   

       « Les hommes qui aiment la sodomie sont des homos refoulés qui transfèrent leurs pulsions par désir mimétique » ; et encore j’te majore l’effet de style.

On a tous déjà entendu cette phrase de la bouche d’une ex s’essayant vainement à l’empathie masculine.

Las d’entendre tout et n’importe quoi et l’indigence introspective des hommes les incommodants pour régurgiter une réponse convenable sur le sujet, ici s’ouvre un billet plus délicat qu’il n’y parait, où, en seule clé de compréhension, le lecteur devra faire taire en lui une certaine répulsion afin de n’admettre que son seul jugement analytique.

 

LE POSTULAT

La sexualité masculine étant à l’antipode de celle du beau sexe, tant par ses contraintes que dans l’approche de son plaisir, il repose sur nous un lot quantitatif de prérogatives indispensables au bon déroulement du plaisir de Madame. Prérogatives ne manquant pas d’influer sur notre psyché, nous embarrassant de questions privilégiées tel que :
  • Ai-je le sexe de taille suffisante ?
Sachant que suffisant pour certaines ne l’est pas nécessairement pour d’autres.
  • Serai-je assez endurant ?
Si Bibiche peut jouir et continuer à se faire taper dans le pot patientant la réciproque, l’équité n’est pas vraie, la partie s’arrêtant généralement à l’orgasme du bonhomme. Et je dis généralement, car il y a aussi ces fois où – Alcool, fatigue, pression, douleur, stress, médicament, etc. – viennent parasiter l’érection et couper court à la bagarre.
Soit :
  • Vais-je bander tout au long ?
Impossible d’objecter que la concaténation de ces éléments n’apporterait pas une influence directe sur le rapport de l’homme à sa sexualité, nos femmes n’ayant à assumer qu’une faible participation dans la gesticulation. Et pour ce qui est de la pipe – et là faut imaginer un palier d’intensité pour que ça pète – elles viendront réclamer de plus grosses bites, quand elles seront déjà capables de mettre ce qu’on a en entier dans la bouche ! (Maintenant vous savez quoi répondre).
En résulte qu’un homme – aussi expérimenté, viril et performant soit-il – a le « devoir » de conjuguer avec la somme de cet ensemble. Une sorte de pression lancinante qui, de sa quotidienneté, finirait par devenir normale. Le poussant parfois jusqu’à s’oublier, guettant l’orgasme de sa muse, cherchant l’aval, pour s’attarder enfin, les derniers coups de limes restants, sur ses seuls besoins.
Comprenons que les hommes soucieux du regard de leurs partenaires et des points d’assurances qu’ils peuvent gagner, ne diront jamais, même au bout de 15 ans de couple et autant de virtuosité en la matière, qu’un « Ouf » libérateur naît à chaque fois que leurs compagnes viennent à jouir.

 

DU DOGME À LA RÉALITÉ

frankcarterandtherattlesnakes_videohead

Il est un fait que la dominante Masculine dans son subconscient repose sur l’emprise de l’autre : L’Homme s’accapare le corps de la femme. Il le conquiert, le possède et le réduit à ses besoins.
Chose échappant à celles qui s’y refusent, c’est que la majorité des pratiquantes ne le font pas pour la sensation, mais l’excitation qui résulte d’être sous l’absolue mainmise de leur conjoint. Elles consentent à se donner complètement, dans leur entièreté, gage de confiance comme de soumission absolue, offrant leur corps sur un plateau d’argent, où l’homme impétueux y verra alors le moyen d’y asseoir son appropriation.
Car non, l’essence de cette fantaisie n’est pas l’élévation du plaisir phallique. L’honnêteté nous poussant à reconnaître que n’étant pas conçu pour ça, l’orifice est moins agréable à pénétrer, qu’il est moins confortable de s’y mouvoir, et difficile à promouvoir… (TMTC)
Soit Justement ce qui constitue son attractivité première: La transgression.
Cette singularité masculine, pour ne pas dire exclusive, identifiée de tout temps en sciences humaines ne se retrouve pas sous la couette par le fruit du hasard.
Faut-il donc être bête, pour éructer que la pratique de la sodomie serait le fruit d’une homosexualité enfuie, alors qu’elle est justement l’aboutissement intrinsèque à toute psychologie Masculine. D’ailleurs si l’honnêteté ne vous en coûte, vous constaterez aisément dans le quantitatif, que les hommes dominateurs qui inspirent la masculinité vont de paire avec ceux qui aiment majoritairement l’idée, et que ceux qui trouvent ça « trop sale » pour essayer ou n’y perçoivent aucun intérêt, sont le plus souvent de fragiles succédanés singeant le dénominateur à ces derniers ; dispensés de virilité intellectuelle, éloignés du logiciel Masculin et de tout ce qui peut rendre un homme attractif aux yeux des femmes – se traduisant parfois même jusque dans leurs physiologies.

 

LE DÉTERMINANT IGNORÉ

En définitive la sodomie c’est aussi le seul moment où, consciemment ou non, les hommes peuvent enfin s’abandonner à leur plaisir. Faire pause avec le devoir moral de combler leur partenaire, sans culpabiliser, s’offrant égoïstement par la présente les avantages d’un rapport lambda ; jouissant des mêmes positions et commodités sans les contraintes accoutumées.
Il n’y a alors plus lieu de se demander si la prestation enthousiasme ; les dérives sexuelles même les plus saines étant le plus souvent en germe à un passif social ou affectif, certain y trouvent même une sorte de jeux punitif (qui parfois n’en est plus un), de prendre du plaisir sans en donner. L’exercice de style consistant tout juste à ne pas éprouver le cul de sa partenaire ; quand ceux-ci se l’imposent…
Patrick PETIT
(A.L)
Publicités

Mostafa BELKHAYATE indicators & the next crash

Monday May 16, 2016

Othman MESLOUH, for ‘Share VIEWS’ and ‘Cercle des Volontaires

CdV SV

Mostafa BELKHAYAT and his “Gravity Center Indicators”

 

Short biography, professional career, works and nominations:

MB

Mostafa BELKHAYATE is a Moroccan trader born at El Jadida. He got his baccalaureate degree in 1982 and went to Paris where he obtained a Master of Economics (University of Paris X, Nanterre). He won the stock championship organized by “La Vie française” journal.                    In 1995, and seen his distinctions, he worked for “Crédit Suisse” and thus knew some reputable brokers. Four years later, a trading league « Gérer 20.000$ » (understand “Manage 20.000$” in English), was organized by the Association of International Traders of Geneva from October 98 to April 99. He wanted to participate to this league but he does not have enough funds, so he launched a support call through his newsletter. Nickie WILSON, the financial advisor of Michael Jackson at this time, read his call and opens him an account at www.interactivebrokers.com

Since the beginning of the championship and until the end of the challenge, Mostafa remained ahead and the initial 20.000$ became 106.000$, thus he realized 403% performance. The American star was so proud of this performance and invited him to meet him personally at Los Angeles before beginning together a tour to meet the African leaders in his own jet.

MJ & MB

A photo of Michael JACKSON and Mostafa BELKHAYATE

Mostafa then returned to Morocco and makes grasp ideas on management software about trading. He moved to Marrakech and became an international consultant in the stock markets. He worked with Lars WINDHORST, the business guru, nicknamed the German Bill Gates.

Mostafa BELKHAYATE is called a « visionary » because of his accurate works and prediction of several events like:

  • The end of the Internet bubble in November 1999, the collapse of markets and also publishes on online forums and in newspapers a long analysis explaining the end of the gold bear market and the beginning of the inevitable decline of the dollar;
  • In July 2001 he hits the headlines by publicly announcing that « America will be attacked from all sides in September 2001« . He based his prediction on the charts of the NASDAQ, airlines and US treasury bonds. Five minutes after the collapse of the first tower, Mostafa published in a comment letter, which reveals today, 15 years later, a surprising vision;
  • In 2002, while one dollar equals one euro, Mostafa publicly demonstrated in the press and several conferences that the EUR/USD ratio will reach 1.40 over the next 5 years [1];
  • While the barrel worth 25$ in 2003, Mostafa surprises his subscribers of ‘BELKHAYATE Letter’ by announcing that a barrel of oil will reach 100$ before 2010;
  • While the ounce of gold was about 380$ in 2004, Mostafa publishes an innovative graphic based on the ratio of gold and oil to explain the imminent surge in gold reaching 750$ before 2008 [2];
  • Invited on the Swiss television ‘Leman Bleu‘ in 2005[3], he said « now gold will upstage the dollar » and reveals for the first time his indicator ‘BELKHAYATE Gravity Center‘ to explain why gold and oil will continue to go up in price. He also offered for free the program of his indicator during the ‘Technical analysis show’ of Paris;
  • In 2006, the Canadian fund ‘Mansa Moussa Gold Fund‘ run by Mostafa was ranked by Bloomberg as best fund in its category in terms of relative risk/performance. This earned him the world title of best gold manager in 2006-2007;
  • In 2007, Mostafa manages to extract from the gold market a steady return of 4% per month over a period of 40 months. Especially that it was impossible for him to use short selling seen the fact that he was operating only in the physical gold market. In October, Mostafa published an open letter to Dominique STRAUSS-KHAN, then Director of the IMF [4];
  • In 2008, Mostafa was invited by ‘Bloomberg TV’ [5] to comment on both his prizes and predictions concerning the international markets. In September 2008, he published « An open letter to my Prime Minister » (M. Abbas EL FASSI, last Moroccan prime minister) were Mostafa stipulated clearly that Moroccan gold reserves were extremely low (22 tons) and remained constant during decades;
  • In 2009, Mostafa is nominated « Gold Award » at Paris, during the ‘Show of technical and graphical analysis’ [6];
  • In 2010, Mostafa creates and manages the first hedge fund dedicated exclusively to physical gold, not paper gold: ‘Aurum Swiss Corporation’. He sold it two years later to finance the project of his life: ‘Gold Reserve Sukuk’ which is the first asset-backed Sukuk in the Islamic finance history that empowers investors to invest in physical gold through a robust Shari’ah-compliant structure. During the same year he was awarded at ‘AT Salon’ for improving ‘BELKHAYATE Gravity Center’ algorithm;
  • In 2011, Mostafa finalized his automatic trading system, always based on the ‘Center of gravity’ method and proposed it to ‘Progressive Trading Group’ broker of Los Angeles. His improved and autonomous new algorithm is considered as the best one among hundreds of algorithms of all nationalities, with an average yield of 6 % per month over 24 months. The algorithm worked autonomously without human intervention and has achieved 100% of trades [7];
  • In 2012, Mostafa made another improvement of his indicator and was rewarded the ‘Silver Trophy’ by ‘AT lounge’. He moved to Dubaï to establish ‘Gold Reserve Sukuk[8], the first financial tool to hold gold outside the banking system while benefiting from both collateral and absolute liquidity as listed on NASDAQ Dubai;
  • Finally, in 2014, ‘Gold Reserve Sukuk’ obtained the approval of regulatory authorities, as well as major local and international banks of Dubaï. The dream became reality.

 

What’s the ‘BELKHAYATE Gravity Center’ and how does it work?

 

                To analyze a chart, Mostafa BELKHAYATE uses two indicators which are both based on the concept of center of gravity of a stock market move.

  • The first indicator, ‘BELKHAYATE Gravity Center’, calculates the dynamic center of gravity of a market. It is represented by parallel stripes that appear to serve as supports and resistances;
  • The indicator ‘BELKHAYATE Timing’ calculates the static center of gravity. It is represented by the chart below the price chart and provides optimal probability areas to buy or sell.

                Just after a brief observation of these two indicators, they allow an immediate visibility on the potential evolution of a market. The trader will thus know whether to buy, sell or wait future potential fluctuations.

                This indicator uses a sophisticated mathematical formula (non-parametric polynomial regression) to calculate the center of gravity of a stock movement (blue line) and 3 standard deviations above it (red stripes) and 3 below it (green stripes). The amplitudes of these stripes correspond to proportions of the “golden number” φ :

golden number

A picture is worth a thousand words:

T-Bills

Example: Evolution of the US T-Bills from February 6, 2014 to April 3, 2014

  1. The first observation is that all financial markets oscillate around their center of gravity. They exaggerate upward and downward but in a relative way;
  2. The amplitude of these exaggerations is not hazardous, on the contrary, as seen on the chart above (the market for US Treasury bills); the amplitude is very often equal to the precise proportions of the golden number compared to the dynamic of the gravity center of the market;
  3. The blue curve, representing this dynamic center of gravity, gives us immediately the visual direction of the current market trend (which is bearish in this case) seen the fact that the blue curve is bent downward;
  4. The red and green lines indicate the extreme market “breath” amplitudes: In other words, its volatility. Like all markets, they oscillate in a relative elasticity according to their center of gravity. These extreme lines are very important to make decisions (buy or sell);
  5. For sellers, the principle of this indicator is basically simple: when price enters the area contained by the two red curves, it is a strong indication to sale (because the probability that the market returns, like a rubber band, to its center of gravity is about 90%) and vice versa when the price enters the low zone contained by the green lines;
  6. The corollary of this principle is that it is not recommended to buy when the price is above the center of gravity, or sell when below.

 

What’s the ‘BELKHAYATE Timing’ indicator and how does it work also?

 

                Let’s consider the chart of the ‘Eurodollar’ during the same period (from February 6, 2014 to April 3, 2014):

EURUSD

                EUR/USD from February 6, 2014 to April 3, 2014

                The ‘BELKHAYATE Timing’ indicator is an oscillator which must be combined with ‘BELKHAYATE Gravity Center’ and it provides 3 types of areas:

  • The « dark gray » area of the medium which represents the centroid of the area. When the price is in this area, it is recommended to do nothing because the probability of being right (or wrong) is about 50%. This is a neutral zone where you have to be patient and prepare the next position;
  • The « gray » areas represent extreme areas where it is recommended to take profits. It is recommended to sell the position in the « gray » area contained by the red lines and redeem its position in the « gray » area contained by the green lines. And this, of course, in agreement with the basic principle of the ‘BELKHAYATE Gravity Center’ indicator;
  • The white areas beyond extreme areas, called warning areas, issues buying and selling signals with a high probability of success.

 

Can we predict a crash with those indicators?

 

                As we’ve seen, the indicators of Mostafa BELKHAYATE are for short-term approaches and uses. But, let’s analyse the S&P500 step by step from short-term to long term:

  • Trading analysis minute by minute: From Friday May 13 till today Monday May 16, 2016.

S&P_min

S&P500 evolution from Friday May 13 till today Monday May 16, 2016

                We notice clearly that the S&P500 is struggling and seems to increase with severe difficulties. Its dynamic gravity center is about 2064 points and it reached 2066 points few minutes before which means that the market has to visit lower values in few minutes. When extreme areas of ‘BELKHAYATE Timing’ indicator are reached, we notice clearly both brief upward and downward behaviours of the market.

Note: These statements were made at Paris with MetaTrader 4 @18h (local time).

 

  • Trading analysis hour by hour: From Friday March 11 till today Monday May 16, 2016.

S&P_hr

S&P500 evolution from Friday May 13 till today Monday May 16, 2016

                This time we observe an averaged down trend during one week. But the ‘BELKHAYATE Timing’ indicator reached the upper extreme area which means that the S&P500 might raise higher values during one week or more.

  • Trading analysis day by day: Friday November 2, 2012 till today Monday May 16, 2016.

S&P_day

S&P500 evolution from Friday November 2, 2012 till today Monday May 16, 2016

                Since the beginning of November 2012, we notice clearly a bull market on the S&P500 due to all the Quantitative Easing (essentially QE3) made by Ben Shalom BERNANKE former chairman of the FED (Federal Reserve).

                But since August 2015, we observe that the S&P500 oscillate between 1850 and 2100 points. We also notice a double top on the beginning of November 2015 and another one last April. A little peak (shoulder) occurred on last February 2, raising slightly the market to 1930 points. This could presage a crash if another peak (shoulder) higher than last one appears within days or weeks to come up.

  • Trading analysis month by month: From August 2, 1993 till today Monday May 16, 2016.

S&P_month

S&P500 evolution from August 2, 1993 till today Monday May 16, 2016

                As said before, a crash can occur in the next days, weeks or months. But let’s observe a little bit the chart before. We see clearly that during the crisis of 2008, the gravity center of the S&P500 according to Mostafa’s method reached its extreme low once the crisis finished and once the new bull market began: In other words, there is a delay of few weeks or months between reaching the minimum center of gravity market’s value and the onset of a crisis. We see now that the extreme high is beginning to be reached…

                If in the coming weeks Dragonfly Doji appears, there’s a huge probability to attend a severe correction of the S&P500. I’ve also traced the trend line of the market since 1993 and if the crash occurs, the market may fall to less than 900points…

              During the DotCom bubble, the bull market and the bear market lasted respectively 62 weeks and 30 weeks. During the crisis of 2008 new ones lasted respectively 59 weeks and 16 weeks. This means that the bull markets lasted almost the same duration but the deflationary crash of 2008 was twice as fast as the DotCom bubble burst. Now we are facing a bull market on the S&P500 during 86 weeks…

        Before finishing this global analysis, I’ve found on the net an article of Corey ROSENBLOOM [9] called ‘A Technical Look at the 1987 Stock Market Crash’ were he highlighted what he called a “Cradle Trade” after correlation of the moving averages during 20 days and 50 days and analyzed the momentum of the S&P500.

                Personally, I’ve noticed first of all during the last two crises that when the momentum of the S&P500 remained below 100 during several weeks or months a recession happened.

Momentum

Correlation between the momentum and evolution of the S&P500

                I’ve also noticed that the intersection of the moving averages of 10 days and 20 days were progenitor of severe stock market crash or a beginning of a new bull market on the S&P500.

MA10_MA20

Moving averages intersections

How this will end? God only knows and the future will tell…

Othman MESLOUH.

Sources:

[1] http://www.belkhayatelab.com/uploads/presse/2004_forecasts%20-%20VIEECO%202004.pdf

[2] http://www.belkhayatelab.com/uploads/presse/Interview-Hebdo.pdf

[3] https://www.youtube.com/watch?v=dNO_x7fVw1U&feature=youtu.be

[4] http://www.belkhayatelab.com/uploads/papiers/lettre-ouverte-a-DSK.pdf

[5] https://www.youtube.com/watch?v=zf9hOVQAPE4&feature=youtu.be

[6] https://www.youtube.com/watch?v=_dU-DU5IFpo&feature=youtu.be

[7] http://www.belkhayatelab.com/uploads/presse/Charia%20Trading%20Un%20Marocain%20rafle%20le%201er%20prix%20aux%20USA%20-%20Leconomiste.pdf

[8] https://vimeo.com/114659114

Dissidence en sous-régime et pourquoi

         Geek

         À en observer la toile qui s’enflamme toujours un peu plus vite pour toujours un peu moins, force est de constater que le pouvoir ne s’est délibérément pas laissé doubler aussi facilement que nous l’aurions spéculé.

      Le virage est amorcé et voilà qu’un nouveau fléau gangrène l’unique arme de résistance dont nous nous pensions l’exclusivité.

     Alors oui, jusqu’ici internet faisait essentiellement mal au pouvoir. Lui échappant partiellement, il est et reste la meilleure plate-forme parallèle offerte à toutes celles et ceux désireux de se réinformer. Fuyant partialité et mensonge cyclique, comme s’échappant subrepticement d’une prise d’otage enclin à l’abrutissement de masse.

    Dans cette perspective, logique d’assister à la prolifération de ces dits «dissidents ». Mais ça aurait été sans compter sur l’offensive de nos maîtres – ces derniers n’ayant pas pour habitude de se laisser corriger, bras croisés, la pute au bout du gland.

     Depuis maintenant plusieurs mois, une pléthore d’articles pullulent les murs des réseaux sociaux, avec leurs chroniques, interviews et enquêtes d’opinions aux infos toutes plus tronquées les unes que les autres, quand elles ne sont tout simplement pas fabulées de A à Z.

      Sauf qu’ici, il n’est pas question de ces sites aux titres racoleurs officiant dans le grand n’importe quoi, cherchant désespérément le « clic » qui permettra à l’hébergeur de s’acheter de nouveaux jeux-vidéo à la fin du mois, et accessoirement se réserver le luxe d’emmener sa pouf au restau.

     Non, je parle bien de tous ceux à l’intention perverse, qui, sous couvert de falsification d’article, d’usurpation d’identité, de reportage factice et j’en passe, n’aspire qu’à se réapproprier l’espace vacant, noyant sciemment le lecteur sous un flot d’information ininterrompu, à ne plus pouvoir en faire le tri d’authenticité.

Croulant sous les nouvelles, poussant le lecteur devant l’ampleur du challenge à devoir capituler face à toute forme d’approfondissement, démissionnant de toute réflexion, pour finalement s’abandonner, 10 minutes plus tard, non loin, sur un autre et pas moins bidonné article. Désarmant…

Boire ou ne pas croire 

Mais bien plus nuisible que celui qui les conçoit, qui leur donne tribune ?

     L’archétype étant le résistant de sa chambre. Se rêvant à la pointe de l’information avec des points de vue tous plus ou moins bricolés de dernière minute, friand de toute nouvelle actu et atteint de l’insupportable syndrome « Vite je like, vite je partage » !

    Je préférerai ici parler de sale con qui me fatigue.

     Dès lors, le sale con qui me fatigue se pensant dans la lumière absolue puisqu’il a lu « Comprendre l’Empire », et les essais d’autres non moins ‘minimisables’ intellectuels Français, s’imagine armé face à toute nouvelle info tablant sur ses seuls attributs cérébraux. Comme s’il suffisait de reproduire inlassablement les deux ou trois mêmes schémas capitalisés afin d’obtenir la somme de pensées imperfectibles.

     Comme si, tout ce que TF1 ostracisait devenait, par automatisme, vrai sur la toile.

   Eût-il fallu attendre de tomber sur un article du ‘Parisien en ligne‘ prétendant l’existence des extraterrestres dans ton cul pour comprendre la supercherie ? … Et j’utilise le subjonctif imparfait si ça me chante !

Résistance et sous-régime

En résulte l’émiettement de l’homogénéité d’un discours qui – pour un très grand nombre d’instruits contradicteurs – tend vers un effondrement de l’aptitude à défendre leur point vue, celui-ci devenu aussi indigent qu’erroné.

     Des courants de pensées toujours plus nombreux pour une force de cohésion toujours plus faible. Bref, une véritable entreprise de déstructuration du trop-plein d’unicité qui devenait nôtre.

     La Doxa dominante prévalant sur nombres de nos maux, vous comprendrez qu’il est en conséquence parfaitement parasite d’embrayer la marche en relayant du fictionnel. Le résistant lambda étant par essence dispensé d’une personne accoudée à son épaule lui intimant comment penser intelligemment au compte-goutte, m’apparaissant comme le facteur premier entachant la longévité d’un combat d’éveil qui, jusque lors, restait contagieusement communicatif.

     Et à finir par ne penser qu’avec les cartes qui leurs sont prédisposées, ainsi que refusant d’élargir leur éventail de réflexion, les voilà malgré eux auxiliaires du système. Abêtissant la lutte, nourrissant la cause de ceux-là mêmes qu’ils pensaient combattre, pour finalement s’ignorer agent dormant, emboîtant le pas de suppléant.

Patrick Petit

(A.L)

Modules à énergie renouvelable pour la bande de Gaza.

Dans le cadre du projet « Convoi Humanitaire et Populaire pour GAZA – 2015 (CHPG) » présidé par Vincent DESPRES LEVARD, nous aimerions acheminer, vers la bande de Gaza, des modules à énergie renouvelable.

Share VIEWS est activement et conjointement lié à ce projet.
Nous commençons « petit à petit » après un premier achat de lampes dynamo.

Si vous voulez nous faire un don, voici le lien du pot commun crée:

https://www.lepotcommun.fr/pot/wlc9ih9i

Vous y trouverez aussi toutes les informations concernant ce projet.

Sachez que la bande de Gaza n’est autonome en énergie, et donc en lumière, que près de 6 heures par jour seulement!

Si vous ne pouvez pas nous faire un don, relayez au moins l’information s’il vous plaît.

Ensemble nous seront plus forts.

En vous remerciant d’avance.

Fraternellement,

Les équipes de Share VIEWS et du CHPG.

Comment la Kabbale a pénétré le Judaïsme pour donner naissance au Sionisme, par Youssef HINDI

Youssef HINDI est un historien, écrivain et chercheur indépendant.

S’il fallait le présenter autrement, je reprendrais les dires descriptifs de M. Jean-Michel VERNOCHET qui qualifie Youssef HINDI de « géologue des idées ». Pourquoi ? Parce qu’il traverse les couches de l’Histoire, strate par strate, pour retrouver le fil conducteur de l’histoire originelle du messianisme sioniste, de la source biblique et eschatologique de la dite « stratégie du Choc des civilisations », mais aussi le messianisme judéo-protestant.

Cela dit, M. Youssef HINDI ne s’arrête pas là, car il montre, preuves à l’appui (références, sources, notes de bas de page et définitions ne sont pas ce qui manque), comment ces différents ésotérismes kabbalistiques ont pénétrés de l’intérieur les différentes familles aristocratiques européennes dans un premier temps puis, dans un second temps, les plus grands empires historiques (ottoman essentiellement) pour respectivement mieux les pénétrer et les détruire de l’intérieur.

Il faut comprendre que ce sont ces vagues préméditées, dont certaines peuvent sembler s’être soldées par des échecs cuisants au vu de la fin de leurs protagonistes, qui ont permis l’avènement du sionisme tel que nous le connaissons aujourd’hui et pas inversement, car l’idéal Herzelien n’est pas apparu instantanément du jour au lendemain. Ces mêmes vagues anagogiques ont aussi donné, par ricochet, naissance à diverses idéologies réformistes comme le wahhabisme au XVIIIème siècle ; et l’action messianiste perdure jusqu’à présent avec la géostratégie du sionisme actuel (suivant, entre autres, le plan Oded YINON) avec l’aide et l’aval des néo-conservateurs américains.

L’auteur met ainsi en avant que ce sont les idées qui orientent l’Histoire, contrairement aux idéologies hégéliennes et marxistes, réhabilitant ainsi Ibn RUSHD, ou du moins son livre ‘Le discours décisif’ où il disait :

« Tout ce qui est issu de la génération est promis à la corruption et tout ce qui est éternel est incorruptible »

Ibn RUSHD, ‘Le discours décisif’, p. 133.

Si vous voulez en savoir plus sur des personnages clés comme Abraham ABOULAFIA, Solomon MOLCHO, Sabbataï TSEVI, Jacob FRANCK ou encore Mohamed IBN ABD-AL WAHHAB, je vous conseillerais vivement de vous procurer le livre de M. HINDI. Cet ouvrage est excellemment documenté comme je l’ai dit ci-haut car il contient plus de 420 notes, définitions et références. De plus, ces dernières – références – sont en partie celles de Charles NOVAK (écrivain spécialiste du Frankisme) et Gershom SCHOLEM (historien et philosophe juif, spécialiste de la kabbale).

Voici l’interview, réalisée par le ‘Cercle des Volontaires’ avec la collaboration du canal associatif ‘Share VIEWS’, qui vous donnera un aperçu sur le contenu du livre.

Bon visionnage et/ou bonne lecture.

Othman MESLOUH.

Révisionnisme scientifique: Henri POINCARÉ et Albert EINSTEIN

Révisionnisme scientifique.

 

Poincaré-Einstein.gif

 

Escroc ! Plagiaire ! Fumiste !

Voilà en gros, et si on a envie d’être caricatural, ce qui est ressorti du « Libre journal (hebdomadaire) de Serge de BEKETCH » daté du 8 Mai 1991 sur Radio Courtoisie.

Et oui, Serge de BEKETCH s’en est pris, avec l’aide de Dean MAMAS (un physicien américain), à EINSTEIN et à sa célèbre théorie de la relativité restreinte en l’accusant de plagiat.

Mais qui-a-t-il plagié ? Vous l’avez deviné : Henri POINCARÉ.

Mais sur quoi se basaient-t-ils exactement ?… Serge, quant à lui, avait l’humeur taquine, chose que je comprends : Faire naître ou renaître un débat était le dada de de BEKETCH. Dean MAMAS, venait plutôt avec des éléments de preuve (je dis bien « éléments de preuves ») à l’appui : Selon lui, EINSTEIN a entièrement plagié Henri POINCARÉ, puisqu’Albert, dans son modeste bureau à l’office des brevets de Berne, ne faisait que lire ce que POINCARÉ avait élaboré cinq ans avant la publication de la théorie de la relativité restreinte (voire même les travaux qu’il avait élucidé bien avant le début du XXème siècle).

Si j’ai écrit cet article, c’est avant tout par souci d’impartialité (même compte-tenu de mes maigres connaissances en physique fondamentale) : Il faut rendre à POINCARÉ ce qui est à POINCARÉ, mais aussi rendre hommage à EINSTEIN !

Oui, c’est POINCARÉ qui a été le premier à prédire que la vitesse de la lumière était une limite cosmique que nulle autre entité physique ne pouvait dépasser (contrairement à ce que pensent beaucoup de gens). En effet, dans « La science et l’hypothèse », livre paru en 1902 (soit trois ans avant la parution de la théorie de la relativité restreinte), Poincaré écrit :

 

« Peut-être devrons nous construire toute une mécanique nouvelle que nous ne faisons qu’entrevoir, où l’inertie croissant avec la vitesse, la vitesse de la lumière deviendrait une limite infranchissable ».

La science et l’hypothèse » (1902) – Référence 11, page 324).

 

De plus, dans ce même livre, il expose clairement qu’il n’existe pas de temps absolu ou d’espace absolu et donc encore moins d’espace-temps absolu en affirmant :

 

« Il n’y a pas d’espace absolu et nous ne concevons que des mouvements relatifs ; cependant on énonce le plus souvent les faits mécaniques comme s’il y avait un espace absolu auquel on pourrait les rapporter. »

La science et l’hypothèse » (1902) – p.111).

 

« Il n’y a pas de temps absolu ; dire que deux durées sont égales, c’est une assertion qui n’a par elle- même aucun sens et qui n’en peut acquérir un que par convention. »

La science et l’hypothèse » (1902) – p.111).

Mais c’est aussi lui, qui, deux ans auparavant, soit en 1900, publie dans un article qu’un rayonnement est considéré comme un fluide dont la masse diminuerai en fonction du carré de la célérité de la lumière étant donné son énergie E. Cette interprétation tirée de la théorie des électrons et des transformations de LORENTZ (bien qu’il soit le premier à leur donner leurs formes exactes, ce qui est très « Coubertin » de sa part) lui a permis d’énoncer clairement et rigoureusement la célèbre équation :

Eq1

Cependant, cette équation, si connue du grand public ne concerne qu’une particule au repos, c’est-à-dire sans vitesse v.

Vous me direz alors :

« POINCARÉ a donc établi cette relation bien avant EINSTEIN ! ».

Dans  une  première  approche,  je  dirai  « Oui »,  bien  que  je  n’aime  pas  le  formalisme « injonctionnel »…

Cela dit, POINCARÉ pour expliquer les transformations de LORENTZ (LORENTZ-POINCARÉ, si on veut être encore plus impartial) a recours à des modélisations physiques de l’espace-temps « discutables » puisqu’il conserve comme milieu de propagation des ondes l’éther, sorte de milieu diffusant la lumière considérée jusqu’alors comme une onde seulement… Les décennies à venir montreront le caractère dual de la lumière qui est à la fois onde et corpuscule. Mais POINCARÉ, faute de trouver une théorie décrivant en détails ce qu’est l’éther, ne lui conférait pas un caractère absolu, tout comme il l’a démontré pour la notion d’espace-temps. La preuve, il allait même jusqu’à penser que la théorie de HERTZ permettait d’entrevoir une élimination définitive de la notion d’éther :

 

« Peu nous importe que l’éther existe réellement, c’est l’affaire des métaphysiciens… Un jour viendra sans doute où l’éther sera rejeté comme inutile… Ces hypothèses ne jouent qu’un rôle secondaire.  On pourrait les sacrifier ; on ne le fait pas d’ordinaire parce que l’exposition y perdrait en clarté, mais cette raison est la seule. »

(« La science et l’hypothèse » (1902) – page 246).

 

EINSTEIN, quant à lui, élabore un premier article en Mars 1905 sur la nature corpusculaire de la matière après avoir étudié l’effet photo-électrique. Deux mois plus tard, il publie un deuxième article sur le mouvement brownien stipulant que les molécules tireraient leur énergie cinétique de la chaleur. Cette publication conforte la première puisqu’elle ramène une preuve supplémentaire que les particules ne sont que corpuscules si elles « s’agitent », « s’attirent » et se « repoussent ». Elle met aussi en avant le caractère diffusif d’un couple particule-fluide. Pour mieux imager cette diffusion, imaginez que vous vaporisez un parfum dans une salle où il y a des gens qui se tiennent sur trois rangs. Celui qui le diffuse le sent forcément, ceux, qui sont dans le premier rang le sentiront après un temps T, ceux du deuxième rang après un temps T² et ceux du troisième rang après un temps T^3 voire ne le sentiront pas (surtout s’ils ont le nez bouché ou une sinusite…). Donc, plus généralement, et surtout plus sérieusement, une particule brownienne diffuse autour de sa position initiale et les positions qu’elle occupe se répartissent selon une courbe de GAUSS :

Eq2

Avec D, le fameux coefficient de diffusion établie par EINSTEIN :

Eq3

Avec :

R : La constante des gaz parfaits ;

T : La température en Kelvin ;

η : La viscosité du fluide ;

a : Le rayon de la particule ;

NA : Le nombre d’Avogadro.

 

Cette formule, est la seule, ou du moins la première qui corrèle des quantités macroscopiques et infinitésimales car elle met en avant le rayon de la particule ce qui conforte le caractère corpusculaire (encore une fois) de la matière.

Le troisième article rejoint les postulats antérieurement émis par POINCARÉ, mais l’électrodynamique des corps en mouvement nie de façon formelle l’existence du milieu interstellaire inerte qu’est l’éther et ce de façon univoque. Compte tenu de ces trois publications, EINSTEIN mettra en avant les fondements de la relativité restreinte et l’hypothèse des quantas (hypothèse qui ne sera guère acceptée par POINCARÉ). D’ailleurs, lors d’une conférence prononcée à la fin de sa vie, Henri POINCARÉ dira :

 

« Avouerai-je que je n’ai pas été entièrement convaincu de cette nouvelle hypothèse [de Planck] ? », avant de conclure « La discontinuité va-t-elle régner sur l’univers physique et son triomphe est-il définitif ? ou bien reconnaîtra-t-on que cette discontinuité n’est qu’apparente et dissimule une série de processus continus ? Le premier qui a vu un choc a cru observer un phénomène discontinu… ».

 

Cela dit, si plein de physiciens ont émis des théories révolutionnaires en considérant des particules au repos, à l’instar de Paul DIRAC avec sa fameuse formule (ci-dessous) possédant deux solutions, mettant ainsi en avant la matière et l’antimatière existent, EINSTEIN a pu établir la relation entre la masse et l’énergie même pour une particule en mouvement en rajoutant un facteur correctif  qui vaut :

Eq4_2

Eq5

Avec :

Eq6

Équation généralisée d’EINSTEIN concernant une particule en mouvement.

 

Ce facteur ɣ met en avant deux choses : le fait que la vitesse de la lumière est en effet infranchissable (ce qui conforte le postulat de POINCARÉ et sans quoi ɣ serait imaginaire pur), mais aussi le fait que pour des corps macroscopiques dont la célérité est négligeable devant celle de la lumière, la simple formule E = mc² reste valable. Ce facteur correctif est utilisé de nos jours dans les GPS aussi sans quoi l’échelle tracée serait approchée à une dizaine de kilomètres près, ce qui, vous en conviendrez bien, est fort désagréable lorsqu’on parcourt Paris-Barcelone en voiture par exemple.

 

En guise de conclusion, je dirai seulement que POINCARÉ et EINSTEIN « voyaient » plus ou moins la même chose, mais avec des angles de vue différents, et donc, du coup, avaient deux approches totalement différentes et qu’il n’existe pas une théorie de la relativité, mais deux : Une considérant l’éther dans la démarche de POINCARÉ, et celle d’EINSTEIN-PLANCK-MINKOWSKI (plus généralement) virant la notion d’éther. La seule et vraie différence entre les deux réside dans le fait que le passage d’une relativité à une autre nous fait basculer du monde classique au monde quantique. Mais décidément, tout est relatif Monsieur POINCARÉ ! Pas seulement dans le domaine de la science, la gloire et la postérité aussi…

 

Othman MESLOUH.

 

Comment échapper (autant que possible) à Big Brother ?

Comment échapper (autant que possible) à Big Brother ?

 

BB.jpeg

 

Voici un sujet plus que jamais d’actualité, depuis que la « Loi de Renseignement » est entrée en vigueur. Le présent article a pour objectif de présenter quelques moyens d’échapper à la surveillance d’origine gouvernementale, commerciale (entreprises vous espionnant pour des desseins marketing) et de hackers (pirates informatiques).

Certains points présentés sont des gestes très simples à adopter, d’autres demandent plus d’implication afin de s’y familiariser.

RAPPEL : les entreprises impliquées dans le programme PRISM de la NSA sont :

  • Microsoft;
  • Apple;
  • Google;
  • Skype;
  • Facebook;
  • Yahoo.

Lien 1 : https://fr.wikipedia.org/wiki/PRISM_%28programme_de_surveillance%29

Cet article présentera donc également des alternatives afin d’éviter ces entreprises et leurs services.

1) Le concept de « logiciel libre »

Un logiciel est dit « libre » (le contraire de « propriétaire » / « privateur ») si son code source est disponible et qu’il répond aux définitions suivantes :

  • offre à l’utilisateur la liberté d’exécuter le programme comme il le souhaite, pour n’importe quel usage (liberté 0) ;
  • la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins (liberté 1)
  • la liberté d’en redistribuer des copies pour aider les autres (liberté 2) ;
  • la liberté d’améliorer le programme et de rendre publiques ses améliorations pour que toute la communauté en bénéficie (liberté 3).

(Source : gnu.org)

L’appellation « open source » est également parfois utilisée.

Mais quel est le rapport entre tout ceci et le fait d’échapper à la surveillance ?

C’est très simple : la disponibilité du code source rend plus difficile d’introduire des portes dérobées et/ou de logiciels espions dans un programme sans que ceci ne soit découvert. Ces logiciels sont donc considérés beaucoup plus fiables si vous souhaitez échapper à des fonctionnalités malveillantes, notamment de surveillance.

Voici une liste de 10 avantages d’utiliser du logiciel libre :

Lien 2 : http://www.lolita.pf/fenuasoft/presse/10-bonnes-raisons.pdf

Le lien suivant répertorie différents types d’espionnage et de restrictions dans des logiciels propriétaires.

Lien 3 : http://www.gnu.org/philosophy/proprietary.html

En matière de système d’exploitation, si vous voulez échapper aux portes dérobées et autres spywares, il est donc conseillé d’utiliser Linux (ou plutôt « GNU/Linux » pour ne pas faire d’abus de langage, bref passons).

Lien 4 : http://sebsauvage.net/comprendre/linux/

Linux existe sous différentes versions appelées « distributions ». Il en existe de nombreuses : ‘Debian’, ‘Fedora’, ‘Mageia’, ‘Ubuntu’, ‘Mint’… Pour les débutants qui voudraient se mettre à Linux, nous conseillons une de ces deux dernières.

Pour les smartphones Android, il existe un dépôt d’applications libres : ‘F-Droid’.

Lien 5 : http://www.frandroid.com/android/developpement/148115_f-droid-un-app-store-alternatif-open-source

Il existe également des OS libres pour smartphones : ‘Firefox OS’, ‘CyanogenMod’, ‘Replicant’.

Le site suivant répertorie des alternatives Open Source pour différents types d’applications, sur différents systèmes d’exploitation (Windows, Mac, Linux, Android, iOS).

Lien 6 : https://prism-break.org/fr/

 

2) Moteurs de recherche

‘Ixquick’, ‘Startpage’, ‘DuckDuckGo’ permettent de faire des recherches sans que des données telles que les adresses IP, requêtes effectuées, etc. ne soient enregistrées.

Lien 7 : https://ixquick.com/

Lien 8 : https://www.startpage.com/

Lien 9 : https://duckduckgo.com/

 

3) Chat video

‘Firefox Hello’ ainsi que ‘Utox’ sont deux alternatives à Skype.

Lien 10 : https://www.mozilla.org/fr/firefox/hello/

Lien 11 : http://www.funinformatique.com/utox-une-alternative-chiffree-et-libre-a-skype/

 

4) Navigation anonyme : TOR (The Onion Router)

TOR est un réseau informatique constitué de nombreux relais. Lorsque vous l’utilisez, il crée un circuit aléatoire (crypté) afin de masquer votre adresse IP et donc de vous permettre de surfer sur internet de manière anonyme.

Tor Networking.png

Vue d’ensemble du networking de Tor

Plus précisément, une personne ou un groupe surveillant votre connexion peut détecter que vous utilisez Tor mais ne pourra pas voir ce que vous faites ; à l’autre bout de la chaîne un site qui enregistre les IP de ceux qui s’y connectent ne saura pas que c’est vous qui vous y êtes connecté, car vous l’aurez fait avec une fausse adresse IP.

Tor est le nom du réseau, il s’utilise avec le navigateur ‘Tor Browser’ basé sur Firefox.

À noter :

  • Il existe une messagerie instantanée utilisant le réseau Tor : ‘TorChat’ ;
  • Tor permet aussi l’accès au ‘DarkNet’. Mais ça, c’est une autre histoire…

 

5) La distribution ‘Linux Tails’

 

‘Linux Tails’ (The Amnesic Incognito Live System) est une distribution de Linux réunissant différents outils pour la navigation internet anonyme (TOR), le cryptage de mails et de fichiers, etc.

Lien 12 : http://korben.info/tails.html

Lien 13 : https://tails.boum.org/

 

6) Cryptage de mails

‘Enigmail’ est une extension de la messagerie Thunderbird pour le cryptage de mails.

Lien 14 : https://addons.mozilla.org/fr/thunderbird/addon/enigmail/

 

7) Mails anonymes

 

Voici un outil indispensable pour, par exemple, des lanceurs d’alerte : ‘TorMail’, ‘GuerillaMail’, ‘AnonymousEmail.us’, etc. Ce ne sont pas les moyens qui manquent !

Lien 15 : http://www.funinformatique.com/comment-envoyer-e-mail-anonyme/

 

8) Réseaux sociaux

Dans ce domaine aussi, des alternatives Open Source et utilisant du cryptage font leur apparition :

Lien 16 : https://prism-break.org/fr/all/#social-networks

Lien 17 : http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/06/19/32001-20150619ARTFIG00121-minds-un-nouveau-reseau-social-adoube-par-les-anonymous.php

Lien 18 : https://www.minds.com/

 

9) Sur smartphones Android

Voici quelques applications sur Android :

  • ‘RedPhone’ pour crypter les appels ;
  • ‘SMSSecure’ pour les SMS ;
  • ‘ChatSecure’ ;
  • ‘Orbot’ et ‘Orfox’ : navigateur TOR pour mobiles Android ;
  • ‘K-9 Mail’ et ‘APG’ pour les mails cryptés
    [Lien 19 : https://securityinabox.org/en/guide/k9/android ] ;
  • ‘WhatsApp’ (application de messagerie instantanée, cryptée mais non-libre) ;
  • ‘Telegram’ (équivalent de ‘WhatsApp’, libre / open source) ;
  • Et pour les plus paranos : ‘AIMSICD’ (Android IMSI-Catcher Detector) pour détecter les ‘IMSI-Catchers’.

Lien 20 : https://www.youtube.com/watch?v=Wx9umKb58eE

 

10) Si vous utilisez Windows

Premièrement, si vous souhaitez un système d’exploitation qui respecte votre vie privée, n’utilisez pas Windows. Microsoft, comme Apple, a collaboré au programme PRISM de la NSA.

Lien 21 : https://fr.wikipedia.org/wiki/PRISM_%28programme_de_surveillance%29

Windows est un véritable spyware. Voici le genre de données collectées par Windows et envoyées vers les serveurs de Microsoft.

Lien 22 : https://tuxicoman.jesuislibre.net/2015/07/linstallation-par-defaut-de-windows-8-1-ou-comment-legalement-autoriser-les-usa-a-nous-espionner.html

Lien 23 : http://www.numerama.com/magazine/33357-windows-10-microsoft-et-vos-donnees-privees-ce-que-vous-devez-savoir.html

Lien 24 : http://www.nikopik.com/2015/08/une-analyse-de-trafic-reseau-de-windows-10-devoile-lincroyable-etendue-de-lespionnage-mis-en-place-par-microsoft.html

Voici cependant, si vous utilisez Windows 7, un tutoriel pour désactiver certaines fonctions « mouchard » :

Lien 25 : http://www.winmacsofts.com/windows-7-supprimer-les-mouchards-embarques/

 

11) Pour conclure : les outils résistants encore (ou pas) à la NSA

 

L’article suivant présente les moyens résistants encore à la NSA, et ceux qu’on croyait sécurisés mais qui ne le sont plus. Il date d’un an, mais il est toujours d’actualité.

Lien 26 : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/12/28/les-enormes-progres-de-la-nsa-pour-defaire-la-securite-sur-internet_4546843_4408996.html

 

Yohan RICARD

Romain GARY ou l’imposture littéraire

Romain GARY ou l’imposture littéraire [SV]

Votre humble serviteur met à votre disposition un mémoire réalisé en 2011 (puis publié en 2012 sur certains gestionnaires de contenu libre) sur Romain GARY, sa place dans la littérature française et sa supercherie qui lui valu deux fois le prix Goncourt (sachant qu’il n’est attribué qu’une seule fois).

De ses prémices littéraires à son dernier grand ouvrage « Cerfs-volants », tout y est décrit pour comprendre sa volonté de mystification habile.

Bonne lecture.

P.S: Cliquer sur les liens ci-bas et ci-dessus pour être redirigé.

Othman MESLOUH

Président du canal associatif Share VIEWS

Romain GARY ou l’imposture littéraire [SV]

Convoi Humanitaire et Populaire pour Gaza – Echange avec Vincent DESPRÉS LEVARD.

Convoi Humanitaire et Populaire pour Gaza – Echange avec Vincent DESPRÉS LEVARD.

Interview/Échange Skype avec Vincent DESPRÉS LEVARD qui est à l’initiative du Convoi Humanitaire et Populaire pour Gaza (CHPG).

Le canal Share VIEWS a pu, lors de cet échange plus qu’instructif, discuter de la situation à Gaza, de l’idéologie sioniste et sa politique actuelle, ainsi que de présenter les desseins d’un tel convoi.

————————————————————-
Le canal associatif « Share VIEWS » se veut avant tout « conscientisant »: Via celui-ci, nous essayons de partager un maximum d’informations sur divers sujets.
————————————————————-
Share VIEWS canal is meant to be an « awaring » one: It tries to share informations, as much as possible, on several topics.
————————————————————-

Mail:
share.views.main@gmail.com

Skype:
share.views

YouTube:
https://www.youtube.com/channel/UCyE7xdAdmb7GuIecydvvGzA/videos

Vimeo:
https://vimeo.com/user40383417

Twitter:
https://twitter.com/Share_VIEWS

DailyMotion:
http://www.dailymotion.com/share-views

Facebook:
https://www.facebook.com/shareviews

Google+:
https://plus.google.com/104609496613820898813/posts?hl=fr

Soundcloud:
https://soundcloud.com/share-views

Rutube:
http://rutube.ru/video/person/923392/#personal

WordPress:
https://shareviewsmain.wordpress.com/

Emmanuel Macron, les 35 heures et la suite de sa carrière

Qui est « vraiment » Emmanuel MACRON?…

Le Blog de Nathalie MP

—->   Cet article a également été publié le dimanche 30 août 2015 sur    logo-cp

Mise à jour du samedi 19 septembre 2015 : Il a récidivé ! Après le temps de travail, le statut des fonctionnaires, dont Emmanuel Macron semblait penser hier (vendredi 18 septembre 2015) qu’il ne serait plus « adéquat » au monde d’aujourd’hui. Le schéma, bien rodé maintenant, s’est reproduit à l’identique : Emmanuel Macron fait des déclarations vaguement fracassantes à tendance vaguement libérale à une assemblée privée, le Medef pour les 35 heures, le Think Tank « En temps réel » (de gauche) cette fois-ci, le premier ministre ou le Président de la République « recadrent » et Emmanuel Macron dit qu’il n’avait jamais dit ça !

L’Université d’été du MEDEF a un effet prodigieusement euphorisant sur nos ministres socialistes. Ils ne sont pas plus tôt entrés sous le grand chapiteau patronal qu’ils sont soudain pris d’une passion dévorante pour…

View original post 1 603 mots de plus